rodolphe

Musique : Notes de bas de page #8

Mixtape effectuée pour le numéro 4 des Cahiers d’A Bras le Corps http://www.abraslecorps.com/pages/editions.php

vingt-neuf fois le territoire

le cinéma, dessinant ses frontières sur un territoire ravagé par la crise ┃ la sortie de l’objet vers de nouveaux territoires ┃ cette nécessité de s’aventurer sur les territoires de l’imaginaire pour interroger la réalité et chahuter l’ordre des choses ┃ cette ville labyrinthique, dont les rues dessinent à la fois un territoire géographique et un espace mental ┃ comme une étanchéité entre deux espaces qui a fait naître le désir de tisser un fil entre ces deux environnements, qui ont leur plasticité et leur temporalité propres, la ville désignant le territoire du collectif, de l’espace social, et partant, de la possibilité du documentaire, et le lac salé, celui de la solitude, du retour à soi, et, formellement, de l’abstraction ┃ cette question : comment réinterpréter un territoire et faire apparaître en lui des qualités nouvelles, une dimension inédite ┃ et ces images tournées en super 8, noir et blanc et couleur, qui sont d’abord la mémoire de cette intervention sur le territoire, qui a consisté à recouvrir deux rails de deux voies ferrées parallèles ┃ et des territoires désertiques de l’Assekrem, où a vécu le père Charles de Foucauld, dont nous ne voyons d’abord qu’une image de carte postale ┃ un territoire à la fois restreint et sans limites assignables ┃ un territoire impossible à cerner ┃ ce territoire singulier que nous appelons le cinéma expérimental ┃ un territoire qui promet d’être toujours en chantier ┃ jusqu’où le cinéma peut aller, sur quels territoires il peut se risquer ┃ un territoire où la parole passe par des voix et sensibilités hétérogènes ┃ ce lieu circonscrit par le paysage, qui à la fois ferme et ouvre un territoire sur le monde ┃ un territoire bigarré, où le passé côtoie le présent, et le document la fiction ┃ quelque chose comme l’amour, ce phénomène mystérieux qui peut se relancer toujours vers de nouveaux territoires quand quelque chose vient blesser son élan ┃ un ensemble de gestes et de contacts où les chairs communiquent les unes avec les autres, pour ouvrir sur un territoire et l’occulter à la fois ┃ et comme une prise de position sur un territoire / et aucun élément extrinsèque à ce que la camera aura pu enregistrer sur le strict territoire ┃ le sentiment qui se précise peu à peu d’une entrée elle-même progressive dans ce territoire, mais aussi dans ce support de tournage, le super 8 mm ┃ comme une promenade à travers une pratique artistique et un territoire, deux dimensions qui se rencontrent nécessairement ┃ une aventure sur le territoire du film parlé, pour en sortir aussitôt, rattrapé par le mouvement de la vie ┃ un territoire dont les traits sont innombrables, et le visage, si on veut bien le prolonger d’un rien, encore à découvrir ┃ et les formes qui circulent d’un territoire à l’autre, d’une histoire à l’autre ┃ construire un territoire à partir de plusieurs autres, élaborer un espace intérieur qui peut alors devenir l’expression d’un monde ┃ un territoire incertain, un paysage trouble, comme cet aplat indistinct de couleur rouille d’où vont émerger les souvenirs ┃ ce cheminement sur les territoires du cinéma d’exploitation ┃ et cette carte qui relie trois territoires┃

Rodolphe Olcèse pour A Bras le Corps www.abraslecorps.com

Plus d’infos sur www.notesdebasdepage.com

La liste des titres :

  1. Tedje Tesfahoun (Ethiopie) – Gum Gum (Buda Musique 2010)
  2. Ebo Taylor (Ghana) – Heaven (Essiebons 1977)
  3. Francis Bebey (Cameroun) – Sanza Tristesse (Ozileka 1983)
  4. Front 242 (Belgique) – Funkahdafi (Another Side 1985)
  5. 2562 (Pays-Bas) – New Life (When In Doubt 2014)
  6. Cabaret Contemporain (France) – Une des Deux (m=minimal 2016)
  7. Ekkehard Ehlers (Allemagne) – Blind ii (Staubgold 2003)
  8. W.A. Mozart (Autriche) – Requiem in D minor, K.626: I. Introitus: Requiem / II. Kyrie (Deutsche Grammophon 2006)
  9. Quentin Rollet, Dan Charles Dahan (France) – En Nuit De Sol (micr0lab 2013)
  10. Un Département (France) – Aglia Nasso (Halte Aux Records ! 2005)
  11. Disappears (USA) – New House (Kranky 2013)
  12. Biosphere (Norvège) – Die Luftseilbahn (Biophon Records 2012)
  13. DMX Krew (Royaume-Uni) – Lip Chime (Strange Life Records 2010)
  14. Psyche/Carl Craig (USA) – Neurotic Behavior (Transmat 1990)
  15. Ø (Mika Vainio) (Finlande) – Shells (Sähkö Recordings 2005)
  16. Drexciya (USA) – Quantum Hydrodynamics (Tresor 2000)
  17. Silent Servant (USA) – Utopian Disaster (End) (Hospital Productions 2012)
  18. Flug (Argentine) – Sincrodestino (CLR 2014)
  19. Abdulla Rashim (Suède) – A Shell Of Speed (Northern Electronics 2015)
  20. King Britt & Dynamic (USA) – Secret Of The Stars (Planet E 2011)
  21. Ital Tek (Royaume-Uni) – Terminus (Planet Mu 2016)
  22. Oiseaux-Tempête (France) – L’Île (Aun remix) (Sub Rosa 2014)
  23. Marc Barreca (USA) – Xenophobia (Palace Of Lights 1980)
  24. The Durian Brothers (Allemagne) – Planete Sauvage (Diskant 2009)
  25. DJ Vadim (Russie) – The Terrorist (feat. Motion Man) (Ninja Tune 1999)
  26. Broken English Club (Royaume-Uni) – Delays (Cititrax 2014)
  27. Brute Horrow (Suède) – Wress (Yta Recordings 2014)
  28. Swans (USA) – Weakling (Neutral Records – 1983)
  29. Sepultura (Brésil) – Refuse / Resist (Roadrunner Records 1994)